Chez TREIZE, on ne cherche pas la croissance à tout prix, on cherche plutôt à faire du bien pour être bien et être bien pour faire du bien. En gros, on pense vraiment que c’est avec une équipe épanouie qui a le bien-être au cœur de ses priorités qu’on est capable d’offrir le meilleur à nos clients et de vivre les plus belles collaborations.

C’est bien beau de crier haut et fort qu’on vise le bien-être, mais comment atteint-on cela concrètement?

On s’est payé une petite retraite dans un chalet au printemps pour aller au bout de la question et trouver de nouvelles manières tangibles de mieux incarner la deuxième partie de notre raison d’être, soit d’être bien pour faire du bien.

À ce jour, on ne sait pas encore si ce sont les piña coladas ou nos ateliers collaboratifs qui nous ont rendus autant créatifs, mais les bonnes idées étaient au rendez-vous.

Équipe qui boit des pinas coladas

L’équipe a échangé sur tout ce qui pouvait être source de bien-être : création de nouveaux comités internes, équipements de travail, activités de team bonding, reconnaissance, rayonnement de l’agence, marque employeur, horaire et flexibilité, et on en passe.

Étant une gang passionnée par 1001 choses (le web en est une, mais il en reste 1000 autres), le point de l’horaire et de la flexibilité a particulièrement suscité l’intérêt de l’équipe.

La semaine de 4 jours?

Comme on le sait, la pandémie a provoqué plusieurs réflexions sur la semaine de travail conventionnelle. Dorénavant, la fameuse semaine de 4 jours n’est plus seulement l’utopique, mais un modèle que certaines entreprises adoptent réellement.

À la grande surprise de Jean-François, notre président, qui pensait arriver et drop a bomb en annonçant que ça pourrait être vraiment intéressant d’essayer la semaine de 4 jours, l’équipe a rapidement soulevé des questionnements et à remettre en doute la proposition. Tout le monde a partagé en toute franchise leur vision sur le sujet, mais aussi sur d’autres alternatives comme : des journées de congé « bien-être », la réduction du nombre d’heures de travail moins drastique ou encore l’augmentation du nombre de semaines de vacances.

Une chose était unanime, tout le monde s’entendait pour dire qu’une plus grande flexibilité au niveau de l’horaire, c’est l’accès à des opportunités qu’on a tendance à négliger avec une semaine de travail conventionnelle : passer du temps avec la famille, faire du sport, apprendre sur un sujet qui nous passionne, gérer nos rendez-vous, profiter de la fin de semaine, etc.

Toutefois, une bonne partie de l’équipe remettait aussi en question le fait que 4 jours, ce n’est peut-être actuellement pas l’idéal, en partie parce qu’on est des personnes passionnées et qu’on avait peur qu’au final, ça nous mette une pression supplémentaire sur les épaules (malgré plein de mécanismes prévus pour éviter ça). En ce moment, on est pas mal fier de nos conditions (la vie d’agence sans les mauvais côtés) et on ne souhaite pas risquer que ça change, à moins d’être certain que ça soit positif.

On a donc convenu que la semaine de 4 jours n’était pas l’idéal pour nous.

La semaine de 4 jours et demi?

On a évalué que dans notre cas, pour bâtir un environnement sensible au bien-être de tous, la semaine de 4 jours et demi était le fit parfait. C’est la formule la plus réaliste pour nous et qui met le moins de pression sur l’équipe. On est une équipe multidisciplinaire et il faut penser à tous les rôles.

C’est donc ainsi qu’on se lance dans cette nouvelle formule : la semaine de 4 jours et demi. Un peu moins sexy que la semaine de 4 jours, on vous l’accorde, mais plus adaptée à notre situation et au bien-être de l’équipe. L’équipe travaillera moins (36h/semaine), mais on vous rassure, les conditions de travail n’ont pas été ajustées à la baisse 😉.

Puisqu’on veut s’assurer de mesurer l’impact de ce changement sur notre productivité et nos clients, on débute cette aventure sous la forme d’un projet pilote. Depuis le mois de juin, et ce, jusqu’en septembre, notre équipe travaillera 4 jours et demi, c’est ce qu’on aime appeler pour le moment : les summer fridays.

Ça sonne bien, les summer fridays, mais en toute transparence, on espère que cette mesure ne se limitera pas à l’été, et que ça soit aussi les fall fridays, les winter fridays et les spring fridays. Bref, que les 4 jours et demi soient une mesure à l’année longue chez TREIZE.

Bien sûr, on vous rejase de tout ça cet automne, peu importe que ça soit positif ou négatif, puisqu’on souhaite vous partager en toute transparence les hauts et les bas de ce projet.

Si vous songez à faire le changement dans votre entreprise, n’hésitez pas à nous écrire si vous souhaitez poursuivre la discussion. Ça nous fera plaisir d’échanger autour d’une petite bière ou d’un café : info@treize.pro.

Si c’est plutôt une mesure qui vous parle et ça vous tente de faire partie du projet pilote, écrivez-nous à jobs@treize.pro. On cherche actuellement un.e chargé.e de projet, service-conseil.

Écrit par Noémie Garcia