Rendre votre site web plus accessible c’est comme construire et aménager une place de stationnement pour la part de la population qui n’a pas les mêmes moyens que tout le monde pour accéder à votre information. C’est rendre accessible à des personnes handicapées mentales ou motrices le contenu de votre site web et par extension votre produit. C’est ce soucier de la transformation de votre contenu sur les différents supports qu’a le web aujourd’hui (nous pouvons désormais afficher un site web sur certains frigidaires, oui oui). C’est tout simplement peaufiner la lisibilité de votre site web afin de s’approcher des 100% de cibles atteintes au lieu des 85% en moyenne sur les autres sites web.

La sainte ergonomie

À l’heure où les supports de l’information se multiplient de façon exponentielle, il est primordial d’avoir une pensée concrète à l’adaptabilité de son contenu. Quand on parle de responsive design, on parle directement d’accessibilité. En effet, il n’est plus question aujourd’hui de ne pas avoir un site web qui s’adapte et qui peut être facilement lisible et navigable à travers n’importe quel appareil mobile. C’est pourquoi dès l’élaboration du site, le classement de votre contenu et la construction des maquettes, il faut être conscient de la transformation de votre information pour être sûr de ne pas en perdre une fois que vous quittez votre ordinateur portable.

Un site ergonomique, c’est un outil facile d’utilisation avec un contenu clair, précis, permettant à l’utilisateur d’aller chercher l’information là où il le faut.

Une valeur éthique

On dit d’un site web qu’il est accessible quand son contenu est perceptible, utilisable et compréhensible. En ce sens, ces trois principes fondamentaux à l’accessibilité visent surtout à permettre à des personnes atteintes de défaillances physiques, matérielles ou mentales d’accéder au contenu complet de votre site web sans difficulté majeure.

Offrir l’utilisation de liseuse sur son site ou s’assurer que tout le contenu visuel et audio comporte des balises alternatives ou encore avoir des fichiers de tailles raisonnables, c’est donner accès aux personnes souffrantes de cécité/surdité totale ou partielle, d’un handicap physique ou matériel à votre contenu, à votre produit, à vos connaissances, à votre information. Au-delà de vous permettre d’accroître vos perspectives de ventes cela répond au droit fondamental qu’à tout être humain à avoir accès à l’information libre.

Ce qu’il faut retenir

Oui, une ergonomie bien travaillée avec des contrastes prononcés pour une meilleure lisibilité, une interface utilisateur simple avec une police que l’on peut agrandir au besoin et un contenu clair et bien construit sémantiquement agrandira grandement les chances de garder votre utilisateur sur votre site, et en ce sens, peut être un futur client. Néanmoins, il ne faut pas confondre accessibilité et bon référencement : bien que cela facilitera la lecture de votre site par les robots de référencement, les algorithmes de Google ne favorisent pas forcément des sites plus accessibles. Au même titre que les personnes atteintes d’un réel handicap, penser à celles qui n’ont pas les mêmes débits de connexion que la moyenne en réduisant la taille de ses images et de son code source par exemple, c’est s’assurer que vous exploitez le plein potentiel de la portée d’un site web.

Pour résumer, rendre son site accessible c’est penser qu’il doit être un outil simple d’utilisation, qu’il doit permettre d’atteindre tous les niveaux de compréhension de votre information et qu’il doit être une aide supplémentaire pour votre utilisateur plus qu’un gadget incompréhensible.

Écrit par Jean-François Sauriol