Le gouvernement provincial a annoncé, le dimanche 5 avril, la mise en place d’une plateforme numérique, le Panier Bleu, visant à encourager les Québécois à privilégier les produits et les commerces locaux. fr

Qu’est-ce que le Panier bleu?

C’est une initiative du gouvernement du Québec afin de dynamiser le commerce local. En gros, c’est un moteur de recherche. Un genre de Google, qui affiche seulement des résultats sur les commerçants du Québec.

Comment s’inscrire au Panier bleu?

Depuis le 8 avril, un formulaire d’inscription est disponible à l’adresse https://lepanierbleu.ca/inscrire-mon-commerce. Vous pouvez soit ajouter votre commerce, ou n’importe quel commerce. Par exemple, si vous souhaitez encourager le petit restaurant tout près de chez vous, vous pouvez l’inscrire à la plateforme.

Quoi penser du Panier bleu?

Les avis sont très partagés sur le sujet. D’un côté, de nombreuses personnes saluent l’initiative. Peu importe qui la gère et qu’elle forme ça prend, ça rappelle l’importance d’acheter local et de laisser faire les gros joueurs d’ailleurs comme Amazon. Certes, le lancement a été rapide et précipité, mais la plateforme est censée évoluer et devenir de plus en plus puissante. Comme le dit le dicton, il faut laisser la chance au coureur.

De l’autre côté, plusieurs personnes soulèvent le fait que ce n’est qu’un annuaire, un peu comme la Toile du Québec, 15 ans plus tard. Certains disent aussi qu’il y a déjà un bon nombre d’initiatives dans le genre qui existent et qu’il aurait été possible de seulement aider ces initiatives, plutôt que de les enterrer (parce que c’est ce qui risque d’arriver). Selon plusieurs, l’argent du gouvernement pourrait être mieux investi si on soutenait plutôt les commerçants dans le développement de leurs sites web, à l’aide de subventions, par exemple.

C’est pas mal ce qu’on a pu lire en s’informant. Cet article évoluera dans les prochains jours.

Écrit par Jean-François Sauriol